Marine Le Pen contestée par son groupe en Île-de-France

Publié le par La rédaction

UNE CONTESTATION INTERNE OBLIGE MARINE LE PEN À QUITTER LA PRÉSIDENCE DU GROUPE REGIONAL EN ÎLE-DE-FRANCE


Le parachutage de Marine Le Pen pour les élections européennes dans le Nord-Ouest est de plus en plus contesté par les militants et les élus du Front National. En Normandie, en Picardie et dans le Nord-Pas de Calais bien sûr, où la conseillère régionale des Hauts-de-Seine, élue au Parlement européen en Île-de-France, a le plus grand mal à expliquer son parachutage. Mais aussi en Île-de-France, où son départ est considéré comme une désertion. "Quand le navire est dans la tempête, le capitaine n'abandonne pas l'équipage", fulmine un secrétaire départemental d'Ile de France.

Cet écoeurement a gagné plusieurs conseillers régionaux d'Île-de-France qui ont exigé que Marine Le Pen quitte la présidence du groupe. Celle-ci s'est donc inclinée. Lundi prochain, elle abandonnera la présidence du groupe. Ira-t-elle jusqu'à laisser son mandat ? C'est peut-être trop en demander.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article