Martial Bild répond à Edouard Ferrand

Publié le par La rédaction

Suite au Libre Journal du mercredi 4 février diffusé sur Radio Courtoisie, Edouard Ferrand, conseiller régional mariniste de Bourgogne, s'est fendu d'une lettre de protestation adressée au Président de Radio Courtoisie, Henry de Lesquen.

Ceci afin de déplorer que cette radio "devienne un lieu de règlements de compte au service d’intérêts particuliers" alors que le ton des intervenants (Martine Lehideux, Michel Bayvet et Thomas Joly) a été très courtois et modéré, refusant même de commenter les attaques à leur égard émanant de la direction actuelle du FN.

Voici la réponse de gentleman que lui a adressé Martial Bild et que nous publions avec son accord :

Mon cher Edouard,

Je comprends mal le sens de ton courrier adressé à Henry de Lesquen.


Je croîs que tu n'as pas écouté l'émission dont tu parles. Sinon tu aurais remarqué qu' évoquant un sujet dont toute la presse se fait l'écho, j'ai observé une stricte neutralité, me faisant maintes fois l'avocat du diable.


J'ai, par ailleurs, annoncé que j' inviterai officiellement Jean-Michel Dubois en mars prochain et qu'il serait reçu avec la courtoisie qui convient et qui correspond à ma nature.


J'ajoute qu'au cours de la même émission, il a été fait mention d' un communiqué du FN sur le site de ce mouvement.


Enfin, je tiens à te préciser qu'Henry de Lesquen m' a toujours laissé libre d' organiser mes émissions comme je le veux. Ceci m'a permis, en deux ans, d' accueillir plus de 60 cadres et dirigeants du FN dans la partie politique de l'émission.


Je t'invite d'ailleurs à me fournir la liste des personnalités FN qui ne sont sont pas exprimées sur Radio Courtoisie en 2008 et depuis 2009, car le mercredi 4 février succédait à mon émission, le libre journal de Thibault de la Tocnaye avec pour invité Olivier Martinelli, directeur de cabinet de M. Le Pen.


Je dispose sur Radio Courtoisie d'une totale liberté. Je n'ai à faire allégeance à personne et mon seul intérêt réside dans ma volonté d' informer les auditeurs. Et si tes activités suscitent, un jour, une actualité, tu seras le bienvenu dans le libre journal que j'anime. Ce dernier élément doit te permettre d'être totalement rassuré.


Cordiales salutations.


Martial Bild




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article