La réintégration de la France dans l'OTAN : la réaction de Carl Lang

Publié le par La rédaction

                    Communiqué de Presse de Carl Lang, Député Européen sortant et candidat tête de liste pour l'élection européenne du 7 juin 2009 - Circonscription électorale "Nord Ouest". 



   
        Sarkozy et l’OTAN : Le renoncement et l’abandon. 
                                                                               

En annonçant la réintégration de la France dans le commandement militaire intégré de l'OTAN pour avril 2009, alors que la menace soviétique a disparu en Europe depuis 1990, Nicolas Sarkozy commet une double faute. Il renonce à notre souveraineté militaire dont notre force de dissuasion nucléaire était l'élément clé et il abandonne toute volonté d'indépendance diplomatique et politique.

 

En s'alignant sur les intérêts géostratégiques des Américains et en acceptant cette mise sous tutelle, Nicolas Sarkozy rompt avec la doctrine classique de tous les chefs d'Etat de la Vème République.

 

Facteur aggravant de cet abandon de souveraineté, les Américains exigeront un renforcement des troupes françaises en Afghanistan et un effort militaire accru que nous ne sommes pas en mesure de fournir vu l'état de nos forces armées et de nos finances publiques.

 

Au moment où la France a plus que jamais besoin d'affirmer ses ambitions d'indépendance nationale et de jouer son rôle diplomatique dans le monde, le Président de la République française choisit l'assujettissement et le renoncement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article