Les élus picards avec Carl Lang : Thomas Joly

Publié le par La rédaction

Pourriez-vous vous présenter ?

Fonctionnaire de l'éducation nationale, je suis né à Amiens le 4 mars 1976. Je suis marié, père de trois enfants. Après un bac littéraire, mes études aboutissent à une maîtrise de science politique et une maîtrise d'administration publique.


Fervent lecteur de la presse nationale depuis mon adolescence, j'adhère au Front National en 1996, déjà plus que convaincu par le programme du FN et ulcéré par l'immigration-invasion. Je milite aussitôt au sein de la fédération de la Somme et devient rapidement secrétaire départemental FNJ. En parallèle, je monte des listes nationalistes (Recours Etudiant Picard) lors des élections étudiantes à l'Université d'Amiens. En 1998, je reste fidèle à Jean-Marie Le Pen face aux scissionnistes mégrétistes. En 2001, je rejoins le département voisin de l'Oise dans le cadre d'une mutation professionnelle. Je milite alors au Front National de l'Oise où je deviens membre du bureau départemental.


Je suis candidat à différentes élections cantonales à partir de 1998, aux législatives de 2002 et 2007 à Beauvais, aux régionales de 2004 où j'obtiens un mandat, et dernièrement à l'élection municipale de Beauvais où je monte une liste mais ne parviens malheureusement pas à me maintenir au second tour.

Elu au comité central lors du dernier congrès du FN, secrétaire départemental adjoint du FN 60, secrétaire départemental et régional FNJ, je mène plus particulièrement mon action politique sur la ville de Beauvais et la région du Beauvaisis.


Pour quelles raisons soutenez-vous Carl Lang ?


Carl Lang est le candidat légitime de la droite nationale, populaire et sociale sur la circonscription du grand Nord-Ouest incluant la Picardie. Je m'oppose au parachutage de Marine Le Pen, décrété par la commission d'investiture du Front National et imposé aux élus, cadres, militants, adhérents et sympathisants locaux.


Mon soutien ne se limite pas à une contestation d'investiture. Je mets toute ma confiance en Carl Lang pour défendre ce pour quoi je me suis engagé en politique : la défense de notre identité ethnique, spirituelle et culturelle, le rejet de l'euromondialisme destructeur des peuples et des Nations, la lutte sans merci contre les lobbies de l'anti-France.


A l'heure où notre pays subit une invasion migratoire sans précédent, une récession économique dévastatrice et une mainmise idéologique du Système sur la totalité de nos institutions, l'option nationaliste est la seule voie possible. Un nationalisme sans concession, ni compromis, ni normalisation médiatique obsessionnelle, vaine et hasardeuse tentée par la direction actuelle du Front National.


Je ferai donc, comme à chaque élection, une campagne active, de terrain, aux côtés et en faveur de Carl Lang qui représente l'avenir de la droite nationale française et sera le porte-parole de l'Europe des Nations face aux eurocrates de Bruxelles qui veulent purement et simplement la disparition des Nations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article