Face à la crise, Carl Lang propose l'europrotectionnisme

Publié le par La rédaction

Face à la crise, Carl Lang propose l'europrotectionnisme
vendredi 03.04.2009, 04:49 -
Lu dans La Voix du Nord
 
Photo: La Voix du Nord.
Carl Lang est rejoint sur sa liste par Yann Phélippeau (à gauche),
 du MNR, et par Dominique Slabolepszy, ancien membre du FN.

Président du Parti de la France (PDF) depuis son départ du Front national (FN), le député européen sortant du nord-ouest a reçu le soutien du Mouvement national républicain (MNR) et de la Nouvelle droite populaire (NDP) de l'Alsacien Robert Spieler. Carl Lang assure ne pas craindre la candidature de Marine Le Pen, estimant que « les électeurs souhaitent un renouveau » de la droite nationale.

C'est dans un petit café de l'avenue de Denain que Carl Lang, Yann Phélippeau, secrétaire régional du MNR, et de Dominique Slabolepszy, délégué départemental du PDF, ont annoncé officiellement le soutien du MNR et de la NDP à la liste de Carl Lang. Celle-ci ne sera déposée que le 11 mai, mais il est déjà certain qu'elle comptera au moins un élu par département représenté (20 au total), ainsi que des responsables politiques des deux formations alliées au PDF. MNR, NDP et PDF s'entendent d'ailleurs si bien qu'ils envisagent déjà de conduire une liste commune pour les régionales, en 2010.
Pour les européennes, le PDF défend deux axes principaux, le patriotisme social et économique, qui se traduit par la préférence nationale et européenne, notamment en termes d'embauche, et par l'europrotectionnisme. Pour ce faire, le député européen estime qu'il faut « rétablir des quotas et des barrières tarifaires à l'importation » pour les produits non européens. Par ailleurs, il considère que la relance passe par « l'arrêt de toute nouvelle immigration pendant la durée de la crise ».

« Marine Le Pen ne sert à rien »

La difficulté pour le PDF naissant, c'est que cette année, il sera concurrencé par Marine Le Pen, tête de liste du FN sur la circonscription du nord-ouest. Toutefois, cette perspective n'inquiète pas Carl Lang outre mesure, selon qui « les électeurs ne croient plus au Front national et ne se reconnaissent plus en Le Pen ». Yann Phélippeau, amer depuis l'échec d'une union MNR-FN à la présidentielle de 2007, affirme que « la droite nationale n'a pas à traiter avec Marine Le Pen qui ne représente qu'elle-même ».
Enfonçant le clou, Carl Lang ajoute que « le bilan (à Strasbourg, NDLR) de Marine Le Pen est presque nul. Elle ne sert à rien ». Il a par ailleurs démenti toute tentative de rapprochement entre le PDF et le FN pour les européennes. Il maintient que « Marine Le Pen devrait rester chez elle en Ile-de-France. Son parachutage n'a aucun sens politique. Il s'agit d'un caprice électoral ». Rendez-vous le 7 juin pour les résultats.

GRÉGORY PLESSE

Commenter cet article