A quelques semaines des élections européennes, Marine Le Pen nous la joue à la Sarkozy

Publié le par La rédaction

Et si Marine Le Pen avait changé ? C'est la question que se pose Le Parisien qui croit avoir remarqué un "durcissement" du discours de la vice-présidente du Front national. Le journaliste du quotidien allant même jusqu'à poser la question : « Véritable changement ou simple adaptation à l'atmosphère ambiante ? »

A celà, nous pouvons lui répondre.

Marine Le Pen, depuis plusieurs années, a aseptisé le discours du Front National, pour complaire aux médias à la botte du Système.

En campagne électorale, à quelques semaines des élections européennes où elle aura  face à elle une liste conduite par Carl Lang, essayant plus ou moins adroitement de stopper l'hémorragie des cadres et militants qui quittent le Front en masse pour rejoindre le Parti de la France, Marine Le Pen, pour continuer d'exister et d'assurer son avenir politique (et surtout financier), n'a pas d'autre alternative que de durcir ses propos afin d'essayer de faire gober à l'électorat patriote qu'elle est une véritable nationaliste. D'ailleurs, l'ancien logo du FN a refait son apparition alors qu'elle et ses amis l'avaient relégué au placard et remplacé car jugé trop ringard pour ces avant-gardistes désireux de "moderniser" le parti.

A l'instar d'un Nicolas Sarkozy en campagne présidentielle, où il faisait quasiment du Le Pen, Marine applique la même stratégie et les mêmes boniments de circonstance. Mais qu'en restera-t-il après les Européennes ?

Non, Marine n'a pas changé et quels que soient les résultats du scrutin du mois de juin, Marine Le Pen ne pourra longtemps faire illusion et sa vraie nature refera surface.

Commenter cet article