Paris Normandie relate le ralliement de Bernard Touchagues au Parti de la France

Publié le par La rédaction

Bernard Touchagues rallie le Parti de la France

 30 avril 2009 à Rouen


Président du groupe Front national au conseil régional de Haute-Normandie, rebaptisé en mars groupe Nationaux pour l'Identité Normande (NIN), Bernard Touchagues a annnoncé ce jeudi 30 avril 2009 à Rouen qu'il rejoignait le Parti de la France, en présence de Carl Lang, président de ce nouveau parti fondé à l'issue de sa rupture avec le FN. Le quinquagénaire vernonais, qui dirigeait le Front national dans l'Eure depuis 1998, figurera à la 7e place sur la liste menée dans le nord-ouest par Carl Lang, eurodéputé sortant. Le ralliement de Bernard Touchagues au Parti de la France - dont il vient de prendre la responsabilité de délégué régional - prive le FN de l'un de ses cadres historiques dans l'Eure et dans la région. Désormais, cinq des six conseillers régionaux du groupe NIN ont rejoint le Parti de la France à l'exception de Catherine Salagnac, proche de Bruno Gollnisch, numéro 3 du FN.

Un véritable coup dur pour le parti de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine, tête de liste dans la circonscription nord-ouest. Ce jeudi, Carl Lang a redit sa volonté de faire de son parti le mouvement "d'un renouveau national qui s'inscrira dans la durée". En ligne de mire après l'élection de juin, la préparation des régionales de 2010 dont Bernard Touchagues sera chargé en Haute-Normandie. Interrogé sur sa participation au traditionnel défilé parisien organisé par le FN pour célébrer "Sainte Jeanne d'Arc" ce vendredi 1er mai à Paris, le député européen a précisé qu'il n'y serait pas présent. "Nous fêterons Jeanne d'Arc le dimanche 10 mai, jour anniversaire de sa fête et à Rouen avec une cérémonie place du Vieux Marché" ont annoncé Carl Lang et Bernard Touchagues. Elle sera suivie par un buffet campagnard dans un lieu, qui n'est pas encore connu, au centre de Rouen.


Christophe Preteux

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article