Carl Lang: "Reconstruisons un grand courant national"

Publié le par La rédaction


 Recuellis par Jérôme Bourbon, nous reproduisons partiellement ci-dessous les propos tenus par Carl Lang pour l' excellent hebdomadaire Rivarol. N° 2907 du 29 mai 2009, ( Rivarol 1, rue d' Hauteville. 75010 Paris. www.rivarol.com)


Rivarol : Il y aura donc trois listes du Parti de la France le 7 juin?

Carl Lang : Oui, nous présentons ou soutenons trois listes, celle de jean-Claude Martinez dans le Sud-Ouest, celle de Jean Verdon dans le Centre et celle que je conduis dans le Nord-Ouest. Nous avons voulu prendre date, engager un processus de renouveau national, enclencher un nouveau cycle. .../...
Au-delà des européennes, nous participerons à toutes les élections où nous serons en mesure de présenter des candidats, les premières échéances étant les régionales de mars 2010 où, grâce à notre réseau de conseillers régionaux, à des cadres compétents et enracinés, nous serons de la partie.

R : Quels sont vos thèmes de campagne?

C.L : Nous sommes engagés sur une thématique de résistance nationale et européenne. Nous militons pour une nouvelle Europe des nations souveraines et des peuples libres. Ce scrutin est l'occasion pour les nationaux et  nationalistes d' Europe de mener ensemble une grande bataille de défense des identités nationales, de nos valeurs de civilisation européennes, de défense de nos intérêts économiques et sociaux.../... 

R : Le secrétaire général du PDF Michel Hubault est connu pour avoir des sympathies atlantistes et pro-israéliennes. Ces positions sont-elles celles de la formation que vous dirigez?

C.L : Nous sommes un mouvement qui défend les droits du peuple français et les intérêts de la France. Nous refusons donc de prendre parti dans les querelles communautaires que nous subissons sur notre propre territoire dans l'affaire israélo-palestinienne.../... Moi, je prends position pour le peuple français.../... La seule communauté que nous défendons, c' est la communauté nationale. Aussi ai-je été scandalisé de voir brandis des drapeaux étrangers lors des manifestations parisiennes au moment de la guerre de Gaza.../...

R : En matière d'immigration, beaucoup considèrent qu' il  est désormais trop tard. Qu'en pensez-vous?

C.L :  .../... Il est vital d'inverser, et pas seulement d' arrêter, le courant de l'immigration, et parallèlement d'instituer une politique de soutien actif à nos familles françaises. C' est un sujet non négociable. Il en va de l' avenir des nations d' Europe, de l' identité européenne, de l'unité nationale, de la sécurité de nos peuples.
Il n' y a pas de fatalité. 

Commenter cet article