Bruno Gollnisch blanchi par la Cour de Cassation !

Publié le par La rédaction

Bruno Gollnisch blanchi par la Cour de Cassation !


(Ou quand Marine Le Pen avait donc 100% tord de condamner les propos de Bruno Gollnisch, participant ainsi stupidement à la curée générale...)

 


En ces temps de ruines et de divisions liées à la folie d'un quarteron de médiocres, mais aussi en ces temps d'espoir qui renaît sous l'impulsion de grands militants dévoués au service de notre idéal et groupés autour du grand rassemblement initié par Carl Lang et le "Parti de la France", il était à la fois juste et symbolique que nous soyons parmi les premiers à vous faire part d'une nouvelle qui, si elle n'occulte évidemment pas le très grave soucis des libertés menacées en France, nous réjouit toutes et tous.

La Cour de Cassation a décidé d'annuler toutes les poursuites contre notre ami et camarade Bruno Gollnisch. Justice est enfin rendue, et dans tous les sens du terme.

Tout le monde se souvient des véritables persécutions qu'avait du subir Bruno Gollnisch, avec poursuites, condamnations, suspensions et calomnies, uniquement pour des propos (SIC) et des propos qui plus est tenus lors d'un point presse et en réponse à une question d'un des journalistes présents.


Tout le monde se souviendra longtemps également des saillies de Marine Le Pen au lendemain de ladite conférence de presse, dans la semaine qui a suivi, alors qu'elle ignorait la teneur réelle des propos tenus par notre ami et qu'aucune poursuite n'avait encore été engagée (RESIC). Elle aura beau tenter de minimiser par la suite la portée de ses déclarations, mettre en avant son vote en soutien de Bruno Gollnisch lors du BP du FN qui suivait, balancer qu'elle n'a jamais voulu faire de procès en sorcellerie à un patriote sincère, la vérité est là, nue, crue, cruelle : Elle aura été la seule, oui la première et la seule, à briser l'unité autour de Bruno Gollnisch, en lançant par la bande la suspicion d'antisémitisme et en enfonçant le clou par cette sentence définitive : "je désapprouve sans ambiguïtés et sincèrement ces propos" ! Fermez le ban. Maintenant que l'ami Bruno est totalement blanchi, la Marine a l'air bien maline.


Une salvatrice leçon...

Oui, il faut s'en souvenir longtemps et conserver cela en tête, surtout lors du prochain vote sur Hénin Beaumont. Oh, bien sur, nous n'avons pas la prétention de pouvoir faire ou défaire cette élection là, mais qu'importe après tout. Oui qu'importe cette élection comme les autres, car c'est l'honneur qui commande en la matière. Pas un seul Pied Noir n'a voté de Gaulle en 1965, donc pas un seul patriote honnête ne devrait voter pour Marine Le Pen, même cachée derrière un autre. De toute manière, la liste FN qu'elle conduit sans la conduire n'a strictement aucune chance de l'emporter, quelque soit son score du 1er tour et ce malgré des moyens inimaginables mis en oeuvres.

Nous connaîtrons dans quelques semaines les motivations de la Cour de Cassation. En attendant, nous sommes bien certains que cette décision doit mettre du baume au cœur. Partant de là, les chemins de Bruno Gollnisch, de Carl Lang et du rassemblement autour du PDF ne peuvent que se croiser de nouveau, pour le bien commun évidemment.
 

Auld Lang Syne Bruno, Auld Lang Syne...

Source Tous avec Carl Lang http://tous-avec-carl-lang.blogspot.com/

Commenter cet article