Le gouvernement et le Parti Socialiste, touchés! et bientôt coulés!

Publié le par La rédaction

http://juliendray.blogspot.fr/2013/03/un-dimanche-dont-on-se-serait-bien-passe.html

Vu sur le Blog de Julien Dray

mardi 26 mars 2013

UN DIMANCHE DONT ON SE SERAIT BIEN PASSE...

Sur fond de crise chypriote, le dimanche que nous avons connu est sans doute l’un des plus inquiétants depuis une décennie.

 

La « Manifestation pour tous » a fait l’objet d’échauffourées de la part de manifestants tentant d’envahir les Champs Elysées. On peut évidemment pointer l’activisme de quelques groupuscules de la droite radicale mais la vérité est beaucoup plus inquiétante. Des gens propres sur eux, plutôt bourgeois, armés de poussettes, s’en sont pris aux forces de l’ordre pour envahir les Champs Elysées afin de « parler à François Hollande »… Depuis, on a appris que les mêmes entendaient manifester devant la télévision publique… Tout porte à penser que des secteurs entiers de l’opposition se radicalisent et contestent désormais ouvertement la légitimité du gouvernement. C’est grave. Tout cela rappelle, toutes proportions gardées, les manifestations de la bourgeoisie chilienne en 1972. Mus par une volonté farouche de se débarrasser du pouvoir actuel, ils sont aussi portés à transgresser les règles communes de notre démocratie. C’est aussi la conséquence d’une hystérisation de la confrontation politique que le sarkozysme a produit.

 

Dans l’Oise, quelques heures plus tard, à l’ouverture des urnes, la surprise fut de taille. La candidate du Front National frôlait l’élection avec près de 49% des voix. La participation, certes faible, était en hausse de trois points par rapport au premier tour. Dans une note fort intéressante, Joël Gombin, chercheur au CURAPP à Amiens, pointait quelques faits majeurs de ce scrutin :

 

<!--[if !supportLists]-->·         <!--[endif]-->La candidate du Front National gagne environ 6000 voix par rapport au premier tour.

 

<!--[if !supportLists]-->·         <!--[endif]-->En étudiant dans le détail les 196 bureaux de vote, on peut déduire des reports de voix d’un tour sur l’autre que 40% à 45% des électeurs socialistes du premier tour se sont reportés sur la candidate du FN.

 

Tout démontre désormais que la situation est plus que tendue dans notre pays.

 

Pendant ce temps, les noms d’oiseaux ont volé à gauche, entre certains responsables du Parti de Gauche et certains responsables du Parti Socialiste. Je ne m’attarderai pas sur les responsabilités respectives, les erreurs tactiques ou stratégiques et les questions humaines. Je l’ai déjà dit dans ce blog. Je dis le fond de ma pensée : sans dialogue à gauche, sans l’idée de retrouver une unité, sans la volonté de marcher dans la même direction, toute la gauche risque de perdre beaucoup et la France avec.

 

Tout la gauche doit se retrouver pour changer de cap

 

Il faut désormais assumer un rapport de force face à la Chancelière Merkel et aux conservateurs allemands pour changer la politique en Europe. Cela ne peut se faire que si nous prenons, ensemble, l’initiative de le faire, de créer le rapport de forces et de l’emporter. Il faut un Sommet européen pour la relance économique et prendre à témoin tous les peuples européens de cette volonté nouvelle de la France et de la gauche française et européenne. Ras le bol des subtilités tactiques et des supputations de cartomancienne sur un avenir serein…

 

Pour la gauche, c'est le seul moyen de ne pas perdre son âme et de contrer la radicalisation de la droite, la montée de l'extrême droite ou de tous les démagogues possibles et imaginables.

 

Désormais, le temps nous est compté.

 

Commenter cet article