Madame Taubira expliquez moi.

Publié le par La rédaction

 

Madame Taubira expliquez moi. 

Madame la Ministre, j’ai appris sur les bancs de la faculté que la justice était ni de droite ni de gauche et qu’elle ne faisait pas de différence entre les personnes.Et chaque année dans la  salle des pas perdus du prestigieux palais de Justice, j’entends de hauts magistrats la main sur le cœur parler d’indépendance de la justice avec des trémolos dans la voix.

Pourtant je commence à me poser sérieusement quelques questions.

Je suis intervenu il y a quelques semaines pour des jeunes gens dont le  seul crime était d’avoir voulu camper pacifiquement devant l’assemblée nationale. Ce qui leur a valu pas moins de 17 heures de garde à vue 25 jeunes filles étant entassées dans un espace de 18 m2.Pourtant une semaine avant, des opposants ivoiriens avaient déposé leurs tentes sans le moindre soucis.

J’ai porté plainte pour Dominique qui a été écrasée par un véhicule de police le 24 mars dernier ainsi que pour un témoin muni d’une caméra et qui a été gazé par un policier un civil qui cherchait délibérément à l’empêcher de filmer la scène.

J’ai porté plainte pour une mère d’un petit garçon de dix ans courageusement gazé par les Crs le même jour.

J’ai porté plainte pour Pascaline ou encore Marie Astrid, violemment frappées par des courageux agents dépositaires de la force publique  pour le port d’un sweet shirt rose.

J’ai porté plainte pour des manifestants de Civitas agressés par les Femen lors d’une manifestation autorisée organisée le 18 novembre dernier.

Je n’ai à ce jour aucune nouvelle de mes plaintes.

J’ai porté plainte pour Mr Christian Vanneste  ancien député du Nord et cible privilégiée du lobby LGBT, diffamé par le journal de l’Express. Le dossier a disparu dans les locaux du Tribunal de Nanterre, la Présidente de la chambre m’annonçant avec une légèreté déconcertante que compte tenu de l’orientation sexuelle du Tribunal, l’affaire aurait été perdue de toute façon.

J’ai entendu d’autres  policiers écoeurés d’être cantonnés dans ce rôle de basse politique alors que l’on laisse des bandes ethniques se livrer à des actes de barbarie à l’encontre de citoyens pacifiques et que l’on relaxe les agresseurs des RER.

J’ai entendu dire qu’il y avait 17 policiers blessés le soir du 12 mai par les dites bandes qui fêtaient la victoire du Paris Saint Germain sur les champs élysées mais seulement 3 gardes à vues.

J’ai entendu dire que les champs Elysées étaient inaccessibles à la manif pour Tous mais j’ai vu des milliers de voyous y craquer des fumigènes et briser des vitrines devant des policiers impassibles.

Madame le Ministre, je me souviens d’une longue litanie de promesses tenues il y a plus d’un an : « Moi Président de la République, jamais je n‘interviendrai dans une décision judiciaire etc… ».

Se pourrait-il que nous ayons été trompés ? Que le premier des magistrats de France n’ait pas tenu des promesses ? Que la Justice ne soit pas si impartiale ?

Rassurez-moi Madame Taubira. Je suis soudainement assailli par le doute.

 

Frédéric PICHON
Président du Collectif des Avocats Contre la répression policière et idéologique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article