RÉGIONALES : Le FN entre paranoïa, prudence et parachutages alimentaires

Publié le par La rédaction


mardi 9 février 2010, par Pierre Picace source Nouveau National Hebdo

Depuis le 8 février et jusqu’au 15 février, les partis politiques qui veulent participer aux élections régionales de mars prochain peuvent déposer en préfecture leurs listes. Autrefois, le premier arrivé recevait le panneau numéro 1 et ainsi de suite. De nouvelles dispositions ont changé ce scénario et aujourd’hui les panneaux sont attribués par tirage au sort.

Alors qu’elle est l’intérêt d’être debout dès potron-minet à attendre l’ouverture des portes de la préfecture pour faire enregistrer ses listes par les services compétents ? Le Front national a été le premier à faire enregistrer ses listes en Paca, même chose en Lorraine, pareil dans les régions Centre, Picardie, Languedoc-Roussillon, enfin à quelques exceptions à peu près partout où les listes étaient complètes. En fait cet engouement à jouer les lèves tôt d’un jour serait selon l’entourage de Jean-Marie Le Pen, un moyen de déjouer le piège des "double-signatures" : "Quand une personne apparaît sur deux listes, la préfecture l’attribue au premier candidat qui a présenté son nom. Venir avant les autres nous permet de déjouer les pièges que pourraient nous tendre nos adversaires".

Et en effet, les régions où le Front national s’est précipité pour déposer ses listes sont celles dans lesquelles le FN est en concurrence avec des listes dissidentes. Le Parti de la France et ses alliés, la Ligue du Sud de Jacques Bompard ou bien encore en Languedoc-Roussillon la liste La Région-La France-La Vie, de l’ex-député européen FN, Jean-Claude Martinez.

Seule anicroche à cette stratégie "anti-doublon", la Haute-Normandie où le candidat du FN s’est fait doubler par son concurrent du Parti de la France arrivé une demie-heure avant lui. Il est peu probable que la présence du président du PdF, Carl Lang et de ses colistiers à cette heure matinale soit le fruit du seul hasard qui comme chacun sait "fait parfois bien les choses", mais tout de même…

Dépôt des listes en Haute-Normandie : Source Le Parti de la France


Le Mensonge de Nicolas BAY, la preuve par l'image


Arrivé 20 minutes après Carl Lang et ses colistiers au service élection de la préfecture de Rouen, Nicolas Bay, la tête de liste parachutée du FN en Haute-Normandie n'a pas trouvé mieux que de créer une polémique puérile, inutile et dérisoire en envoyant un communiqué de presse dans lequel il affirmait avoir déposé sa liste en premier.

A la vérité, il n'en était rien. Pas de chance pour lui, les journalistes et caméras de France 3 Haute-Normandie étaient présents et ont filmé les arrivées respectives. Pas de chance encore, quand le bonimenteur Bay affirme devant la caméra qu'il est le premier à déposer sa liste : le journaliste le contredit et dit qu'il est bien le deuxième derrière Carl Lang.

Décidément, c'est une saine et bonne entrée en campagne pour le parachuté de Sartrouville associé au parachuté d'Enghien-les-Bains, tous deux têtes de liste en Seine-Maritime et dans l'Eure !

Ci-joint le lien vidéo : reportage à la minute 4'

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b76a_1214part1&video_number=1

Les "paras" du FN d'Ile-de-France sautent sur la gamelle en Normandie


Nicolas Bay, qui  à déposer sa liste en préfecture, dit avoir réglé les différends avec les membres du FN en Seine-Maritime. Ils contestaient son «parachutage» de Sartrouville. Depuis, «ils ont été exclus», Dans l'Eure, le FN sera conduit par Jean-Michel Dubois, conseiller régional en Ile-de-France et élu à Enghien-les-Bains (95).

Commenter cet article