Ne dites plus... Mais... ou le nouveau language "droitdel'hommiste"

Publié le par La rédaction


         Ne dites plus clandestin mais candidat à l'immigration (Figaro)

  • Ne dites plus clandestin, immigré illégal, ni même sans-papiers, mais privés de papiers (source)
  • Ne dites plus discrimination positive mais encadrement différencié (Belgique) (voir)
  • Ne dites plus quartier à majorité immigrée mais quartier populaire (tous les médias)
  • Ne dites plus ni crimes, agressions, violences, mais plutôt actes de délinquance ou incivilités. Et encore mieux bêtises (source) ou faux-pas (France 2). Récent : les inconduites (CNRS)
  • Ne dites plus émeutes ou guerre des gangs mais incidents (partout)
  • Ne dites plus immigration mais mobilité européenne (Frattini, commissaire européen) (voir)
  • Ne dites plus immigré mais client (autorités finlandaises) (voir)
  • Ne dites plus bandes mais identités de quartier(LCI.fr)
  • Ne dites plus des bandes de noirs et d'arabes mais des jeunes qui se regroupent souvent sur des considérations ethniques » (Belgique) (voir)
  • Ne dites plus  enfants d'immigrés mais enfants issus de familles d'éducations éloignées (source)
  • Ne dites plus attraper les voleurs mais lutter contre les délits d'appropriation (France) (voir)
  • Ne dites plus des vauriens font des graffitis mais des graffeurs habillent la ville de couleurs ». (source)
  • Ne dites plus un voyou notoire mais un individu défavorablement connu de la justice (tous les médias)
  • Ne dites plus mosquée mais centre culturel et religieux. (partout)
  • Ne dites plus fusillade mais bagarre par balles (source)
  • Ne dites plus Français moyen attaché à sa culture mais raciste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article